CROUS de Caen : les étudiant-e-s s’opposent au budget 2016

Coupes budgétaires au CROUS de Caen : les étudiant-e-s craignent pour leur avenir !

 

Ce matin se tenait le conseil d’administration du CROUS de Caen ; lors de ce conseil, il était notamment question du budget alloué au CROUS pour l’année 2016.

À la rentrée 2015, 65 000 étudiants supplémentaires sont arrivés sur les bancs de l’Université en France, soit l’équivalent de près de deux universités de la taille de celle de Caen. D’un autre côté, aucun investissement supplémentaire n’a été fait de la part du gouvernement, remettant en cause les conditions d’accueil des étudiants au sein des Universités.

Il en va de même pour les budgets des CROUS, acteurs principaux de la vie étudiante. Non seulement ces budgets ne sont pas réévalués en fonction des besoins des étudiants, mais ils sont même amputés de plusieurs millions d’euros !

Les demandes de bourses sont en augmentation de 4,7% cette année pour l’académie de Caen, témoin d’un véritable contexte social préoccupant en Normandie et d’un réel besoin de réinvestissement des pouvoirs publics dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche afin d’atteindre ses ambitions de 60% d’une classe d’âge diplômée.

 

Un vote serré démontrant un budget ne correspondant pas aux besoins des étudiants

 

Suite aux différents débats, nous avons pu assister à un vote serré approuvant le budget à une voix avec 12 voix pour, 11 voix contre et 3 abstention.

L’UNEF s’inquiète d’un Recteur refusant au Conseil d’Administration la possibilité d’exprimer son désaccord avec la politique budgétaire du gouvernement en empêchant le vote de la motion déposée conjointement par la CGT, la FSU, la FCBN et l’UNEF qui revendique :

–                    le réinvestissement de l’État dans le budget du réseau des Œuvres et plus particulièrement dans celui du CROUS de Caen pour l’année 2016 ;

–                    la renégociation des moyens alloués au fonctionnement des œuvres universitaires et scolaires afin de lui accorder une rallonge budgétaire suffisante pour couvrir les besoins croissants des étudiants ;

–                    la sanctuarisation des budgets des CPER (Contrat Plan État Région) afin de pouvoir rénover les cités universitaires de l’Académie.

 

L’UNEF tient à souligner le travail commun entre les différents élus étudiants de notre liste et de celle de la Fédération Campus Basse-Normandie, dépassant les clivages habituels, ce qui démontre l’importance des enjeux induits par le désengagement de l’État dans les budgets du réseau des Œuvres.

Motion CA budgétaire du CROUS

Laisser un commentaire

*

captcha *