L’UNEF appelle les étudiants caennais à se mobiliser jeudi 24 septembre

L’UNEF EN COMBAT CONTRE LE TARIF APPLIQUÉ AUX ÉTUDIANTS DEPUIS FÉVRIER

La hausse du coût de la vie étudiante est un véritable frein aux études, et à la démocratisation de l’enseignement supérieur. La ville de Caen compte près de 30 000 étudiants. Le transport est un passage obligé pour tous ces étudiants pour se rendre sur leur lieu d’étude. C’est pourquoi l’UNEF continue de revendiquer la mise en place d’un demi-tarif étudiant.

L’UNEF Caen a lancé en février dernier une campagne pour obtenir un demi-tarif étudiant dans les transports en commun dans l’agglomération caennaise. En effet, un abonnement à Twisto est à 32,80€ par mois, tarif pour les jeunes de moins de 26 ans. C’est un abonnement qui est un poste de dépense important des étudiants de Caen, dont le budget s’élève à 739,80€/mois en moyenne comme le montre notre enquête de rentrée sur le coût de la vie étudiante.


 

3 500 SIGNATURES SUR UNE PÉTITION LANCÉE PAR L’UNEF

Cette tarification est l’une des plus chères de France en ce qui concerne la tarification étudiante, et cela se ressent directement lorsque l’on interroge les étudiants caennais sur leurs conditions de vie. Aujourd’hui, avec plus de 3 500 signatures, la pétition lancée par l’UNEF Caen sur son site internet (www.caen.unef.fr) et sur les campus caennais recueille un franc succès.

En février et mars dernier nous avons eu des entretiens avec la communauté urbaine Caen la Mer et Twisto, responsable du système de transports en commun lorsque nous leur avons remis la pétition, alors composée d’environ 2 000 signataires. Les élus s’étaient alors engager à discuter avec l’UNEF Caen dans le cadre de groupes de travail, afin de revoir les offres de tarification, et avaient annoncé des marges de réduction d’abonnement pour le tarif jeune.

 

A l’approche de la manifestation, Joël Bruneau, maire de Caen, a annoncé mardi 22 septembre dans la presse des mesures tarifaires concernant l’abonnement pour les jeunes.

L’abonnement passerait alors de 32,80€ à un chiffre plus faible, aux alentours de 25 à 26€/mois. Cette offre apparaît d’ores et déjà plus proches des revendications étudiantes, mais plusieurs problèmes se posent pour l’UNEF.


 

L’UNEF APPELLE LES ÉTUDIANTS À SE MOBILISER

Dans son interview, le maire de Caen évoque bien la mise en place d’une nouvelle tarification, mais sans annoncer de date. L’UNEF Caen souligne le fait que cette proposition peut alors être appliquée à n’importe quel moment, et donc pourquoi pas dans un futur lointain. Ainsi l’UNEF demande que une date de mise en place de cette tarification soit fixée.

Deuxièmement, M. Rodolphe Thomas avait promis également la mise en place d’un groupe de réflexion sur la nouvelle tarification (étudiante notamment) envisagée par Caen la Mer auquel l’UNEF serait convié lors de notre rencontre en février dernier ; la première réunion devant avoir lieu en avril, nous sommes toujours sans nouvelles de cet hypothétique groupe de travail. Ainsi l’UNEF exige la présence des partenaires sociaux dans un groupe de travail sur la mise en place de la tarification étudiante revue à la baisse.

Enfin, une tarification étudiante à 25 ou 26€ par mois étant toujours un abonnement élevé, l’UNEF continuera à mobiliser les étudiants pour obtenir un demi-tarif dans les transports en commun caennais.

L’UNEF appelle donc les étudiants et tous ceux qui le souhaitent à se mobiliser afin de faire entendre leurs revendications et leur volonté d’un demi-tarif étudiant dans les transports en commun caennais :

  •  jeudi 24 septembre 2015 à 12h30 au terminus Ifs Jean Vilar pour les étudiants de l’IUT d’Ifs ;
  •  jeudi 24 septembre 2015 à 13h au Phénix (arrêt de tram Université).

Laisser un commentaire

*

captcha *