Contre la précarité étudiante : élisez vos représentants lors des élections au CROUS

Le 25 novembre, les étudiants de l’Académie de Caen seront appelés à aller voter lors de l’élection des représentants du CROUS, service public en charge de la restauration, des bourses, du logement, des initiatives étudiantes … L’enjeu de ces élections est crucial puisque 2.4 millions d’étudiants sont appelés à se mobiliser nationalement afin d’élire leur représentants dans les Conseils d’Administration des différents CROUS de France. L’occasion sera alors, pour l’UNEF, de porter un message fort, celui de la lutte contre la précarité étudiante.

Car à l’heure ou le gouvernement décide de geler les bourses pour faire des économies et financer son plan de responsabilité, économies qui seront faites sur le dos des étudiants, l’UNEF compte profiter de cette occasion pour obtenir des avancées, notamment sur le système d’aides sociales.

Aujourd’hui, le système d’aides sociales pour les étudiants peut être qualifié de trois façons :

– Injuste, puisque 75% des étudiants sont actuellement exclus du système de bourses actuel.

– Insuffisant, car même si la bourse la plus élevée est de 550€, le seuil de pauvreté est fixé à 900€, c’est à dire que tout les étudiants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

– Infantilisant, parce que les dossiers de bourses à déposer se font sur les critères financiers de nos parents, nous plaçant dans une situation de dépendance et nous empêchant d’être autonome.

Le système d’aides sociales est alors incohérent. L’objectif de l’UNEF en se présentant aux élections au CROUS, pendant l’année 2015 est de faire reculer la précarité étudiante par divers moyens, notamment par l’augmentation du nombre de boursiers et du montant des bourses, du gel des frais d’inscriptions, ainsi que la construction de 40000 logements en cités universitaires.

L’objectif est alors d’arriver à l’Allocation d’Autonomie, qui consisterai en une aide suffisante pour couvrir tout les postes de dépenses pour les étudiants, et avant tout accessibles à tous.

La démarche syndicale et combative de l’UNEF à déjà permit de réduire, par plusieurs fois, la précarité étudiante, notamment en obtenant le dixième mois de bourse en 2010, ainsi qu’en obtenant 200 millions d’euros pour le système d’aides sociales, permettant la création des échelons O bis et 7 et permettant à 75000 étudiants d’entrer dans le système de bourses.

Alors le 25 novembre on vote, on se mobilise, on décide grâce à l’UNEF pour les élections au CROUS.

Laisser un commentaire

*

captcha *