Les élus UNEF votent contre le budget du CROUS 2014 !

Jeudi 5 décembre a eu lieu le Conseil d’Administration budgétaire du CROUS. Cette réunion avait pour but de voter le budget 2014 du CROUS de Caen. L’UNEF Caen défend le CROUS comme un service public. De part ses prestations sociales, et en ces temps de précarité étudiantes, le CROUS est un organe indispensable à la poursuite et à la réussite d’études pour les étudiants. C’est pourquoi, les élus UNEF se sont prononcés contre la baisse de 396 000€ de dotation de fonctionnement du CROUS. Il est nécessaire que l’Etat finance leurs CROUS de façon à ce qu’ils assurent une continuité pérenne de leur activité.

Malheureusement, le budget à toute de même été voté. Cependant vos élus UNEF resteront vigilants et s’assureront que le CROUS de Caen soit le moins affecté possible dans ses activités.

Voici la motion déposée par les élus « UNEF et associations étudiantes »

Le budget 2014 du CNOUS, voté le mercredi 27 Novembre, comporte une augmentation de 140,5 millions d’euros pour les aides directes aux étudiants. Cette hausse importante porte l’augmentation totale du budget consacré aux aides sociales à 200 millions d’euros sur l’année 2013-2014 pour financer une réforme des bourses voulue par les étudiants.

Alors que la précarité étudiante n’a cessé de s’accentuer ces dernières années, la réforme des aides sociales est une première réponse pour l’accès et la réussite de tous les jeunes dans l’enseignement supérieur. Elle devra, conformément aux engagements de la Ministre, monter en charge dans les années à venir afin de garantir aux étudiants leur autonomie.

Pour autant, si l’on peut saluer l’augmentation du budget vie étudiante, le Conseil d’Administration tient à alerter le gouvernement sur les moyens alloués au fonctionnement du réseau des œuvres universitaire et scolaire. Ainsi, une baisse de 6,6 millions d’euros est prévue dans le programme 231, ce qui se répercute sur l’académie de Caen par une baisse de 396 000 euros de la subvention pour charge de service public. Alors même que les CROUS démontrent leur capacité d’innovation par le développement de structures de restauration et de nouveaux logements, les choix budgétaires pour 2014 leur imposent de nouvelles mesures d’économie. Si des économies peuvent en effet être réalisées par de nouveaux modes de gestion plus performants, elles risquent, si elles sont trop importantes, d’affecter les missions du CROUS. Il serait préjudiciable que les conséquences d’un manque de moyens financiers se répercutent sur la qualité des prestations à destination des étudiants, ou encore en faisant peser sur eux le poids d’un désengagement budgétaire de l’Etat.

A moyen terme, et parce que les CROUS protègent les étudiants de la crise, le renforcement du service public, de ses activités, est un enjeu crucial pour répondre aux deux objectifs fixés par la ministre elle-même : faire réussir les étudiants et leur garantir leur autonomie.

Par conséquent, le CA du CROUS de Caen exprime sa vive inquiétude quant aux conséquences de l’insuffisance de ce budget 2014 accordé aux CROUS et au CNOUS.

Le CA du CROUS de Caen demande à la ministre de l’Enseignement supérieur et au ministre du budget, de renégocier les moyens alloués au fonctionnement des œuvres universitaires et scolaires afin de lui accorder une rallonge budgétaire suffisante pour couvrir les besoins croissants des étudiants et faire face aux nouvelles dépenses des CROUS.

Le CA du CROUS de Caen demande à ce que soit étudier, dans la perspective du budget 2015, un plan pluriannuel de financement des CROUS et du CNOUS, leur permettant de faire face aux nouvelles dépenses de fonctionnement engendrées par l’ambition louable d’une augmentation de l’activité du service public, notamment en matière de logement.

Laisser un commentaire

*

captcha *